Image & son

Test de l’Amazon Fire TV Stick

L’évolution plutôt que la révolution

Promo -17%
Fire TV Stick | Basic Edition
1 647 Commentaires
Fire TV Stick | Basic Edition
  • Avec Fire TV Stick Basic Edition, accédez facilement au contenu de Prime Video, Netflix et à plus de 4 000 applis et jeux. Des frais supplémentaires peuvent s'appliquer pour regarder du contenu, utiliser des applis ou jouer à des jeux. De plus, accédez à des millions de sites Web tels que YouTube, Facebook et Reddit grâce à des navigateurs comme Silk et Firefox.
  • Fire TV Stick Basic Edition est livré avec une télécommande vous permettant de contrôler et lire facilement tout le contenu que vous voulez.
  • Branchez simplement votre Fire TV Stick Basic Edition et commencez à l'utiliser en quelques minutes.
  • Profitez d'un streaming rapide et fluide avec un processeur quadricœur, un espace de stockage de 8 Go et 1 Go de mémoire pour les applis et les jeux.
  • Les membres Amazon Prime bénéficient d'un accès illimité au contenu Prime Video, dont les séries The Man in the High Castle, American Gods et The Grand Tour.

Ses composants ont été boostés et il est équipé de l’assistante vocale Alexa, mais le nouvel Amazon Fire TV Stick n’obtient pas la palme des streamers bon marchés. Sa nouvelle fonctionnalité de recherche vocale est très bonne sur les applications supportées, mais est largement insuffisante à couvrir les contenus de l’appareil. Au final, Alexa a un air d’opportunité manquée, et échoue à donner l’avantage au Fire TV Stick.

Les plus :
 Navigation facile
 Alexa est bien intégrée
 Interface rapide

Les moins :
 Pas de 4K
 La recherche de contenu contient des zones d’ombre
 L’application à distance est une opportunité manquée

Le Fire TV Stick d’Amazon n’est pas le meilleur streamer de la marque (ce titre est réservé à l’Amazon Fire TV, équipé en 4K), mais ce n’est pas parce qu’on achète une clé TV bon marché qu’on est censé se contenter d’une interface léthargique et d’un choix d’applications dérisoire.

[Mise à jour : Amazon a récemment mis à jour son offre haut de gamme Amazon Fire TV. Alors qu’il s’agissait précédemment d’un décodeur au boîtier volumineux, il a été réduit à un dongle beaucoup plus pratique sans compromettre sa sortie 4K, tout en ajoutant l’HDR en prime.

Tout ceci ne veut pas dire que le Fire TV Stick est redondant. Il représente toujours un excellent choix si vous utilisez un téléviseur en Full HD 1080p. Mais si vous avez une TV en 4K, vous devriez prendre un appareil de streaming en 4K comme l’Amazon Fire TV, le Roku Streaming Stick+ ou le Chromecast Ultra.

Par chance, sur les deux aspects, le nouveau Fire TV Stick d’Amazon est en grande partie une réussite. Son interface (recherche vocale incluse) est extrêmement vive et réactive, et elle permet d’accéder à la plupart des applications dont vous pourriez avoir régulièrement besoin.

Mais bien que tous les fondamentaux soient réunis pour en faire un appareil de streaming de qualité, il est un peu trop inégal pour être le streamer bon marché idéal. Il possède beaucoup d’applications, mais Now TV, un des principaux service de streaming, n’en fait pas partie et, bien que sa recherche vocale soit bonne, elle ne peut pas chercher dans toutes les applications existantes.

C’est une machine frustrante car, quand elle fonctionne comme vous le voulez, elle est presque parfaite, mais ces incohérences récurrentes peuvent venir tout gâcher.

Design

Sur le plan physique, si vous avez déjà utilisé une version précédente de l’Amazon Fire TV Stick, vous savez à quoi vous attendre avec le nouvel appareil.

La clé en elle-même mesure 85,9 x 30 x 12,6 mm et est conçue pour se brancher directement dans un port HDMI à l’arrière de votre TV.

Le matériel Amazon est un peu plus large que les câbles HDMI standards, c’est pourquoi, dans l’éventualité probable qu’il soit trop volumineux pour être branché directement dans le port HDMI, Amazon a également inclus un court câble HDMI mâle-femelle pour le connecter.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON.FR

Sur le côté de la clé, on trouve un port micro USB pour alimenter l’appareil. Si vous possédez une télévision récente, il y a des chances qu’elle possède à l’arrière un port USB pour alimenter ce genre d’appareils, mais dans le cas contraire, Amazon inclut dans la boîte un adaptateur secteur et le câble USB fourni devrait être largement assez long pour atteindre votre multiprise.

Intérieurement, l’appareil a vu une amélioration par rapport à la génération précédente du Fire TV Stick. Son Wifi est passé du standard 802.11n au 802.11ac, plus rapide, qui devrait permettre de charger des contenus en mémoire tampon aussi vite que possible. Son processeur a évolué de deux à quatre cœurs, la compatibilité Dolby est désormais en 5.1 et la version Bluetooth est passée de 3.0 à 4.1.

Malheureusement, la caractéristique dont vous vous souciez probablement le plus, la résolution, est restée la même que celle des précédentes générations du Fire TV Stick. Il s’agit toujours d’une clé streaming 1080p, non-HDR, bien que le Chromecast Ultra de Google ait prouvé que le format dongle est tout à fait capable de gérer le 4K. Si vous voulez un streamer Amazon qui prend en charge le 4K, il va vous falloir opter pour l’Amazon Fire TV, plus haut de gamme.

C’est sur la télécommande que se trouve le plus de changements avec cette version du Fire Stick TV d’Amazon. Les 6 boutons du bas sont exactement les mêmes que sur la précédente télécommande, de même que le pavé de navigation à quatre directions qui vous permet de naviguer entre les menus de l’appareil.

Ce qui a changé est l’addition d’un bouton de commande vocale, que l’on presse pour invoquer Alexa. Celle-ci, en théorie, compense la simplicité de la télécommande en vous permettant de rechercher votre émission sans avoir écrire avec un clavier virtuel.

Cependant, comme nous le verrons plus bas dans la section sur les performances, dans la pratique, son fonctionnement est limité.

Vous avez également la possibilité d’utiliser la télécommande du Fire TV via un appareil intelligent, qui a l’avantage d’offrir un clavier virtuel bien plus rapide que d’utiliser la télécommande pour entrer du texte. Cependant, et c’est ennuyeux, ce clavier est limité aux applications qui utilisent le clavier d’Amazon.

Cela signifie que pour une application comme le iPlayer de la BBC, dont le logiciel possède son propre clavier, vous ne pourrez pas utiliser le clavier virtuel de l’application – au lieu de cela, vous serez forcé de naviguer laborieusement sur le clavier virtuel de votre télévision à l’aide de la télécommande.

La sélection d’applications est assez décente, du moins au Royaume Uni. Les services de rattrapage des principaux diffuseurs sont présents, tout comme Netflix et, naturellement, Amazon Prime Instant Video.

Pour les résidents des États-Unis, on trouve encore plus d’options comme Hulu, Sling TV et le nouveau service de DISH, DISH Now, qui vous permet de diffuser des contenus sur l’Amazon Fire TV depuis votre Hopper, de n’importe où dans le monde.

Performances

Le Fire TV Stick d’Amazon est un périphérique réactif. Faire défiler les menus est agréablement rapide et, une fois que vous avez trouvé quelque chose que vous voulez voir, il se charge presque instantanément (suivant, bien sûr, la vitesse de votre connexion Internet).

L’interface utilisateur de l’Amazon Fire TV Stick est présentée avec simplicité. Les émissions et applications récemment consultées peuvent être retrouvées sur l’écran d’accueil, ou vous pouvez faire défiler vers le haut et horizontalement pour trouver différents contenus et applications.

Ce qui est fâcheux, c’est que vous ne pouvez pas accéder au contenu de beaucoup d’applications directement depuis l’écran d’accueil ; il vous faudra d’abord naviguer jusqu’à l’application, puis trouver le contenu via cette dernière.

Par conséquent, trouver ce que vous souhaitez voir peut prendre plus de temps selon la plate-forme qui le propose, en particulier si vous utilisez la fonction de recherche du Fire TV Stick.

Si c’est sur une des plate-formes compatibles avec la fonctionnalité de recherche universelle d’Amazon (les deux principaux exemples étant Amazon Prime et Netflix), alors c’est un jeu d’enfant. Vous avez deux options. Soit vous naviguez en haut à gauche du menu principal pour atteindre le champ de recherche et entrez le nom de l’émission ou du film sur le clavier virtuel, soit vous maintenez simplement le bouton de recherche vocale pressé et nommez le contenu que vous voulez voir.

Si vous avez déjà utilisé Alexa sur un Amazon Echo, vous savez qu’il s’agit d’un logiciel de reconnaissance vocale très précis. Il a été capable de comprendre presque à chaque fois quelle émission nous cherchions et, la seule fois où il n’a pas pu, nous a proposé deux options pour choisir depuis l’écran.

Il est cependant malheureux que beaucoup de services de streaming du Fire Stick ne soient pas couverts par cette fonction de recherche universelle, et cela rend leur contenu beaucoup plus difficile à trouver.

Par exemple, si vous cherchez une émission uniquement disponible via le iPlayer de la BBC, le logiciel d’Amazon n’aura absolument rien à vous offrir. Il n’est même pas assez intelligent pour savoir sur quel service de streaming l’émission est disponible.

Au lieu de cela, vous devrez naviguer jusqu’à l’application en question (ce qui peut être fait en utilisant la recherche vocale), l’ouvrir et trouver manuellement le programme en question via l’interface de l’application – et là, vous ne pourrez pas utiliser Alexa pour faire votre recherche, donc il faudra naviguer sur un clavier virtuel à l’aide de la télécommande.

La fonction recherche, Alexia incluse, est plus ou moins limitée à rechercher parmi les titres de programmes, malgré les mesures prises par Amazon avec sa fonction X-ray, qui vous permet d’accéder depuis une émission à ses informations IMDB.

Par exemple, si vous entrez « Jeremy Clarckson » dans le champ de recherche, au lieu d’afficher The Grand Tour, la série phare d’Amazon, on vous propose un lien vers rien de moins que la série Dexter.

Bien que la fonction de recherche d’Amazon soit rapide et précise, elle ne couvre qu’une fraction des contenus que vous allez probablement vouloir visionner, et elle est loin d’être aussi intelligente qu’Alexa sur l’Echo.

Alexa est également sous-exploitée quand il s’agit de contrôler la lecture des contenus. Vous pouvez passer à l’épisode suivant en utilisant votre voix, mais pas revenir au précédent – et si vous regardez une série sur quoique ce soit d’autre qu’Amazon Prime, vous ne pourrez pas passer à la suite.

Nous avons aimé

L’interface de l’Amazon Fire TV Stick est vive et réactive. Elle est organisée de manière intuitive et trouver la plupart des contenus est rapide et facile.

Une fois que vous accédez à vos contenus, ils sont diffusés sans aucun problème ni temps de mise en cache. La lecture est fluide avec un bon rendu visuel.

La fonction de recherche vocale est rapide et précise quand il s’agit de trouver des contenus Amazon ou Netflix, et permet de très vite passer d’une application à une autre. La clé est compatible avec la plupart des principaux services de streaming.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON.FR

Nous n’avons pas aimé

Bien qu’il soit possible d’accéder aux contenus d’Amazon et de Netflix directement depuis l’écran d’accueil ou les résultats de recherche, la plupart des autres applications nécessitent d’être démarrées pour pouvoir naviguer jusqu’à leurs contenus. Cela limite l’utilité de la fonction recherche de l’appareil, et en particulier son excellente recherche vocale Alexa.

Alexa est également sous-exploitée quand il s’agit de contrôler la lecture des contenus. Vous pouvez vous en servir pour passer à l’épisode suivant, mais pas revenir en arrière ni passer à un épisode particulier.

La résolution est limitée à 1080p, bien que ce soit peut-être compréhensible puisqu’il s’agit d’un appareil étudié pour les petits budgets.

Utiliser l’application Fire TV pour entrer du texte est pratique, mais ça ne fonctionne vraiment que dans très peu de situations.

Laisser un commentaire