Gaming

Test de la G502 Proteus Core de Logitech

La souris filaire pour les joueurs adoptant la posture griffe qui savent ce qu’ils veulent

Promo -33%
799 Commentaires
Logitech G502 Souris Gaming...
  • 16,8 millions de couleurs et luminosité justables
  • Logiciel assistant pour jeux vidéo de Logitech pour programmer la souris
  • Forme confortable pour jouer plus longtemps
  • 11 boutons programmables
  • Cinq poids de 3,6 g à ajuster selon l’expérience de jeu souhaitée
  • Précision de suivi maximale du capteur optique : de 200 à 12 000 DPI

Pour 65 euros, le prix semble juste pour cette souris de jeu remaniée que l’on recommande aux joueurs qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Pour :
 La customisation du poids et l’adaptation à la surface sont des fonctions sympathiques/pratiques
 Une souris répondante, versatile qui s’adapte à des myriades d’usage
 Parfaitement adapté à ceux qui jouent en positionnant leur main comme une pince

Contre :
 Est-ce que les 12 000 DPI sont vraiment nécessaires ?
 Le clic gauche est un peu trop près du bouton de changement de DPI
 Le repose-pouce n’est pas adapté pour les utilisateurs qui préfèrent utiliser la paume de leur main.

Dans le cas où vous ne l’auriez pas appris à l’école en cours de SVT, cela vaut le coup de le répéter : le coeur de la terre est fait de métal liquide. Intéressé par une autre anecdote ? La souris filaire G502 Proteus core de Logitech a un coeur en métal solide – jusqu’à cinq pour être exact. Se voulant remplaçante de la G500 en tant que souris filaire vedette de Logitech, la Proteus Core se doit d’être à la hauteur de son héritage. Et disposant d’une poignée d’excellente nouvelles fonctions, elle l’est très certainement.

La première, est de loin majeure, est une résolution DPI presque absurde. Le DPI, pour ceux qui ne suivent pas l’évolution de tous ces termes à la mode qui apparaissent un peu partout dans l’industrie, est une mesure de la précision du capteur d’une souris et ceci en Dot Per Inch, soit Point Par Pouces.

Définir la sensibilité d’une souris à, disons, 12 000 DPI (la configuration la plus élevée de la Proteus Core) veut dire que vous n’avez pas à bouger beaucoup la souris pour que le curseur se déplace le long de l’écran – ou des écrans si vous disposez d’une configuration à plusieurs moniteurs. Elle est alimentée par un microcontrôleur 32 bit présent dans la souris et peut aisément être changée en utilisant les très chics boutons d’augmentation, diminution et changement de DPI qui vous permettent de changer cette valeur en direct.

Promo -33%
Logitech G502 Souris Gaming...
Logitech - Accessoire
89,99 € - 33% 59,99 €

Mais cette quantité écœurante de DPI pose la question, “pourquoi avons besoin de quelque chose d’aussi sensible ?” et la réponse est que nous n’en avons vraiment pas besoin. A partir d’un certain point, les hautes résolutions DPI deviennent peu pratiques.

En utilisant la résolution DPI maximum de la souris je me suis trouvé obligé de baisser la sensibilité de la souris dans les paramètres système pour compenser et revenir à une vitesse de curseur raisonnable. C’est une fonction excessive et probablement non-essentielle pour le joueur moyen.

En revanche, l’énorme bon point de cette souris est bien l’ajout de poids amovibles. En effet, en déballant votre souris vous pourrez trouver une petite boîte en plastique dans laquelle se trouve 5 poids amovibles bien pratiques.

Logiciel

Alors que cette quantité faramineuse de DPI est de loin le plus gros changement fait à la souris vedette de Logitech, ce n’est pas le seul pour autant.
Un autre défi que les souris de toutes sortes doivent affronter, c’est les changements de texture.
Par exemple si une souris est calibrée pour une surface en bois (ou un tapis de souris mou, assez souvent) puis qu’elle est amenée ailleurs, par exemple chez un ami, et utilisée sur une autre surface, sa capacité de suivi s’en retrouve grandement altérée.

La solution ? Logitech propose son logiciel. Dedans, vous y trouverez une façon de scanner une surface avec votre souris et de la calibrer pour qu’elle fonctionne sur celle-ci aussi facilement que sur un tapis de souris. C’est une technologie très intéressante qui fonctionne plutôt bien en pratique.

Testée sur le pad solide Logitech G440 la souris est répondante et précise. C’est peut-être peu surprenant considérant sa fréquence de rafraîchissement de 1000hz (Hertz). Le véritable test s’est fait quand nous avons essayé la souris sur un tapis de souris Sense de Roccat et lancé le logiciel de scan et que la souris a fonctionné aussi bien qu’avant.

La calibration de surface combinée avec les poids adaptables susmentionnées – rangés dans la partie basse de la souris et d’un poids de 3,6 grammes chacun pour un total de 138 grammes – offre une expérience particulièrement personnalisable. Et nous n’avons pas encore parlés de 11 boutons de macro de la G502…

Les boutons de macro

En utilisant le logiciel Logitech inclus avec la G502, vous vous retrouvez avec deux options pour l’utilisation des macros. Soit les ajuster jeu par jeu ou construire une configuration personnalisée enregistrée dans un des trois profils enregistrables dans la mémoire interne de la souris.

Pour la première possibilité, j’ai trouvé des commandes souvent utilisées dans des jeux comme Counter Strike, Guild Wars 2 ou Skyrim et, bien que le logiciel ne fasse pas l’assignation pour vous, cela ne prend que quelques minutes à configurer. Une fois que c’est fait, lancez l’exécutable du jeu et le profil de Macros associé va s’activer.

Configurer un profil peut prendre un peu plus de temps à se mettre en place mais c’est l’option préférable si vous allez jouer les trois mêmes jeux chaque nuit.

Promo -33%
Logitech G502 Souris Gaming...
Logitech - Accessoire
89,99 € - 33% 59,99 €

Ceci, cependant, constitue l’intégralité des bonnes nouvelles.

Design

Là où la G502 change, c’est en transformant radicalement l’esthétique ronde et confortable de la G500 en un design beaucoup plus angulaire. C’est très beau à voir mais beaucoup moins agréable à utiliser.

Un repose-pouce caoutchouté sur le côté gauche aurait dû offrir un répit confortable. Mais à la place, vous devrez inconfortablement placer votre main comme une griffe autour de la souris, ce qui fait pression sur la base du poignet.

Là où le design devient problématique, c’est avec la proximité du clic gauche et du bouton de changement de DPI. Pressez accidentellement ce dernier dans une situation de vie ou de mort sur Battlefield et je peux vous assurez que la “vie” ne sera pas vraiment une option.

Le reste des fonctions de la souris va surement apaiser la frustration que vous ressentirez quand ces accidents arrivent mais ils restent des inconvénients mineurs.

Enfin, le double mode de la molette permet un “clic-à-clic” et des options de défilement fluides, l’alternance entre les deux se faisant en utilisant un petit bouton situé juste au sud de la molette.

Alors que le défilement fluide sera l’option de choix quand vous naviguerez sur le net, l’option clic-à-clic donne aux joueurs qui l’utilisent pour changer d’arme dans Team Fortress 2 une confirmation tactile et auditive que leur action a bien été enregistrée.

Laisser un commentaire